Accueil Politiques Adoption d’une nouvelle constitution en Guinée : Des femmes s’invitent au débat

Adoption d’une nouvelle constitution en Guinée : Des femmes s’invitent au débat

18
0

Le Réseau des Femmes Intègres de Guinée a organisé un grand débat mercredi 06 août 2019 dans un réceptif hôtelier de la place, sous le thème : le rôle et la responsabilité des femmes vers l’adoption d’une nouvelle constitution.

Dans son discours de circonstance, Marie Louis Gomou, présidente du Réseau du Femmes de Guinée a déclaré que ce débat va permettre une avancée démocratique en Guinée. 

Ce grand débat national des femmes de Guinée qui nous réunit ici aujourd’hui, permettra un débat de haut niveau, qui est la conséquence d’une avancée démocratique, celle qui permet désormais à la femme guinéenne de prendre la parole pour apporter son expertise sur n’importe quel sujet d’intérêt national ” a-t-elle indiqué 

Poursuivant, Mme. Goumou a fait savoir que les femmes guinéennes ont leurs mots à dire par rapport au débat relatif à l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée.
La Guinée est à un tournant historique de son décollage et les femmes de Guinée étant l’avant-garde de toutes les luttes sont encore prêtes à partager son avis et agir autour du débat sur la nouvelle constitution qui fait rage dans la cité depuis plus d’un an ” a-t-elle noté.


En croire la présidente du réseau des Femmes intègres de Guinée, les débats sur la nouvelle constitution doit quitter la rue pour prendre une autre forme.
Nous avons été dans les quartiers pour des sensibilisations de proximité, il était enfin grand temps, que nous instituons un cadre de discussion qui nous servira de lieu d’échanges pour porter nos préoccupations, dans l’élaboration de la nouvelle constitution et veiller à une adhésion massive et objective des femmes afin d’influencer positivement les destinées de notre cher pays” a-t-elle martelé

Pour sa part Mme. Domani Doré, président de la Guinée Audacieuse a salué cette initiative du réseau des femmes Intègres de Guinée qu’elle qualifie d’historique.
Aujourd’hui’ nous avons eu l’occasion de vivre un évènement que je qualifie d’historique, car un grand débat national vers l’adoption de la nouvelle constitution qui va prendre en compte les préoccupations et les rôles des femmes, je pense que c’est une initiative qu’il faut saluer et encourager. Ce débat a été une belle occasion pour moi de découvrir encore d’autres femmes qui se battent pour l’adoption d’une nouvelle constitution. Nos attentes restent les mêmes, celles de contribuer à la sensibilisation des populations, surtout des femmes, des personnes analphabètes. Ceux-là qui ne comprennent pas la portée de cette nouvelle constitution. Comme disait l’une d’entre elles, on ne peut pas aider quelqu’un à son absence, il faut qu’elles aient l’occasion d’être à table et qu’elles ne pensent pas que c’est un débat politique. C’est un débat économique, social, sanitaire, sécuritaire qui touche les citoyens” a-t-il dit.

Selon Domani, les recommandations qui sont issues de ce grand débat seront présentées au président de la République et aux autres institutions.
Nous allons consigner les préoccupations qui ont été enregistrées lors de ce débat que nous allons formaliser en un rapport, que nous allons déposer auprès du chef de l’État, auprès de la primature, auprès de l’assemblée nationale, auprès des institutions internationales pour qu’ils comprennent que tous les cadres possibles de discussions autour du débat national, les femmes sont disposées à y prendre part pour garantir les préoccupations des jeunes et les femmes” a-t-elle conclu.
Cette cérémonie a été clôturée par la signature d’une charte d’adhésion à l’adoption d’une nouvelle entre les membres du réseau.